News du Luxe

louis vuitton bagage connecté
06 | 12 | 21

Luxe et traçabilité : quel futur pour l'IoT ?

Plus qu’un simple outil, la traçabilité fait partie intégrante des stratégies logistiques de l’industrie du luxe : lutte contre la contrefaçon, simplification des inventaires, mais aussi et surtout analyse de données et expériences clients. Mais alors, entre nouvelles attentes et évolutions des marchés, en quoi la technologie de l’IoT (Internet of Things) joue t-elle un rôle prépondérant dans cette vision de la supply chain ?

 

De nouveaux enjeux pour la traçabilité 

Depuis quelques années on ne parle que d’elle. Et pour cause, la traçabilité est une véritable révolution dans l’industrie du luxe. Transparence et gestion optimisée des stocks, lutte contre la contrefaçon… On lui connaît de nombreux atouts et ce, grâce à sa vision en temps réel de la chaine de production, jusqu’à l’acte d’achat. Une optimisation notamment rendue possible grâce à L’IoT (Internet of Things) et à sa mise en relation de tous les maillons de la chaîne. Mais aujourd’hui, au-delà  de la simplification logistique, c’est surtout le défi de l’expérience client et de la gestion des données qui intéressent les acteurs de l’industrie et qui est au cœur du marché de la supply chain.

 

IoT & expériences client : une optimisation nécessaire 

Le concept de l’ « Internet of Things » peut être traduit comme la matérialisation des flux internet dans le monde réel. Un système IoT réunit de nombreux acteurs et composants technologiques. Objets connectés, réseaux de communication sans fil,  plateformes de traitement des données… et surtout, une assurance de la fiabilité de toute la chaine.

Idéale pour le luxe qui cherche à séduire une clientèle toujours plus exigeante. Illustration concrète de l’utilisation de l’IoT avec la marque Louis Vuitton qui propose des bagages connectés et traçables via une application sur Smartphone développé par la maison française. Ce dispositif baptisé Louis Vuitton Echo permet aux appareils électroniques de fonctionner dans le monde entier en s’adaptant automatiquement aux normes locales de radiofréquence, et ainsi de recevoir (entres autres) une notification lorsque le bagage est bien arrivé. Une innovation de taille rendue possible par l’IoT qui s’inscrit dans une volonté d’optimiser l’expérience client en la rendant unique et toujours plus connectée. Mais, plus qu’une simple utilisation personnelle, l’objectif actuel des marques est de s’axer sur l’interaction avec le client.

 

 

Exemple avec la chaîne de grands magasins Macy’s à New York ou encore Bloomingdale's et leur système de stratégie omnicanal. En effet, grâce à une digitalisation de la chaîne d’approvisionnement et à l’IoT, les magasins souhaitent miser sur l’interactivité et sur une gestion des données toujours plus ciblée. Pour ce faire, des dispositifs sans fil ont été installés, permettant de diffuser des offres de façon géolocalisées. Ainsi, lorsque les clients se promènent dans les différentes zones des magasins, les balises se déclenchent et proposent les offres les plus pertinentes et les plus susceptibles de les séduire, directement sur leurs Smartphones.

Un lien personnalisé et unique non négligeable qui fidélise, mais aussi dynamise l’acte d’achat dans les boutiques physiques.

 

Autre intégration notable de L’IoT: les Smart tags. En effet, cette technologie permet de modifier en temps réel les prix de toute une collection par exemple, dans un magasin en particulier et ce, en fonction de l’offre et de la demande. On retrouve notamment ce système dans le secteur de l’hôtellerie, de la mode et de la beauté. Force est de constater que cette tarification en temps réel répond à un besoin d’adaptation immédiat face à un marché en perpétuelle évolution. L’optimisation du merchandising est aussi un point fort dans l’utilisation de l’IoT. En effet, en se basant sur l’analyse des données, le résultat des visites et les réactions des clients, les marques peuvent optimiser de façon conséquente leur espace de vente. Positionnement de la nouvelle collection, éclairage, musique, couleurs…tout est en adéquation avec les comportements et les attentes des clients.

 

Comme le résume Thibaut de La Rivière, Directeur de Sup de Luxe : « Pour le secteur du luxe, la supply chain n’est plus seulement présente dans le but de certifier, contrôler la provenance, l’authenticité et d’éviter la fraude, mais aussi pour innover en termes de relation client et d’analyse de données. Condition sine qua non pour continuer à s’adapter et à faire rêver ».