ACTUALITÉS DE L'ÉCOLE

23 | 10 | 19

Marine Monloubou, alumna et créatrice de la marque Les Jupons de Louison

Marine Monloubou, alumna du MBA Luxury Brand Marketing and International Management , partage avec nous son expérience à Sup de Luxe, son parcours professionnel et son vécu en tant que créatrice de la marque Les Jupons de Louison.

Racontez-nous votre expérience chez Sup de Luxe. Pourquoi avez-vous choisi notre école ?
Sup luxe est un MBA reconnu, une école en cours du soir qui me permettait d’avoir une expérience professionnelle la journée. Le rythme était soutenu mais nous avons tissé des vrais liens avec les autres étudiants. C’était une année enrichissante avec énormément de belles rencontres qui m’a permis de prendre la mesure, comme aucune expérience ne me l'aurais permis, de ce que représente l’univers du luxe et son formidable potentiel de rayonnement et de croissance.

Quel est votre plus beau souvenir de votre expérience Sup de Luxe ?
Très dur de choisir. Mais le SIHH était pour moi un spectacle merveilleux. Ou hight tech et tradition, donnent au luxe cette dimension unique.

Racontez-nous votre carrière et son évolution de la sortie d’école à aujourd’hui ?
Durant Sup de Luxe j’ai travaillé en tant que Responsable de boutique chez Eres, puis chez Moynat en tant que responsable des ventes exports et enfin 3 ans chez Calzedonia en tant que Responsable Régionale avant de créer les Jupons de Louison.

Pourquoi vous être lancé(e) dans l’entrepreneuriat ?
J’ai toujours eu en moi l’envie d’influer sur le cours des choses. C’est pourquoi après quelques années dans l’univers de la mode, j’ai choisi de me lancer autour d’un projet qui me corresponde en terme de parcours, de formations, de valeurs et d’engagements. J’ai créé ma marque autour du plaisir pour mes clientes, autour de la valorisation de la femme et de la notion d’engagement citoyen et de la valorisation du savoir faire français.

En quoi vos compétences acquises vous ont été utiles pour votre parcours professionnel ?
Le luxe n’est pas un bien marchant comme un autre, et fait appel à des notions de plaisir, de rapport aux produits, de personnalisation qui m’ont aidé dans la définition de l’empreinte de ma marque. Le MBA sup de luxe prépare aussi à l’esprit d’entreprise, d’engagement personnel et à la compréhension de la chaine de valeur du luxe. On y apprend, l’exigence en matière de qualité, de contrôle et de partenariats.

Que conseilleriez-vous aux étudiants pour réussir dans le domaine du luxe ?
Volonté, persévérance et force de caractère ! Il faut absolument avoir envie de réussir et tout donner pour ne rien regretter.

Que peut-on vous souhaiter pour la suite de votre carrière ?
Évidement d’installer Les Jupons de Louison dans le paysage des marques qui représentent quelques choses pour ses clients en terme de qualités, de créations et de valeurs. Et pourquoi pas dans un deuxième temps étendre ma marque à l’international.

Expliquez-nous votre vision du luxe dans une seule phrase.
La définition du luxe est pour moi la liberté de pouvoir choisir, c’’est une parenthèse de plaisir, la liberté de vivre nos rêves. C’est l’élégance et le désir que l’on obtient lorsque nous nous offrons l’inaccessible tant convoité.

Quel est le concept et les ambitions de votre entreprise ?
Les Jupons de Louison: une histoire de conviction. Nous concevons des jupes et des robes demi-mesure, adaptées à chaque femme, pour qu’elles se sentent belles et irrésistibles. Chaque femme est unique et doit valoriser sa singularité. Un concept haut de gamme et des finitions de qualité réalisés dans des ateliers français et avec des couturières indépendantes valorisant le Made in France. Nos couturières sont la pierre angulaire de notre réponse à une demande croissante de proximité et de qualité. Nous souhaitons pouvoir ouvrir une boutique d’ici deux ans et embaucher des couturières. Notre but est de grandir et de faire rayonner le Made in France le plus possible.

Quels sont les actualités de votre entreprise ?
Nous venons de sortir notre collection d’hiver et d’autres exclusivités sont à venir.