ACTUALITÉS DE L'ÉCOLE

14 | 08 | 19

Albane Weber, alumna et marketing manager chez Hylink Digital Solutions

Albane Weber, diplômée du MBA Luxury Brand Marketing and International Management en 2019 nous raconte son expérience à Sup de Luxe et ses ambitions au poste qu'elle vient de commencer à l'agence de communication digitale chinoise Hylink Digital Solutions.

Racontez-nous votre expérience chez Sup de Luxe ? Pourquoi avez-vous choisi notre école ?
Cette année passée à Sup de Luxe a été pour moi très enrichissante mais aussi très intense ! Tout l’intérêt et les bénéfices de cette formation résultent dans son contenu : des cours présentés par des professionnels du secteur du Luxe qui savent de quoi ils parlent, et des conférences Grands Témoins présentées par des piliers essentiels de cette industrie. C’est notamment pour cela que j’avais choisi Sup de Luxe. Les formations trop scolaires et théoriques en second cycle n’aident pas, selon moi, à se préparer à la réalité professionnelle. Par ailleurs, Sup de luxe permet une certaine proximité entre étudiants et professionnels, rendant ainsi possible des échanges constructifs qui permettent aux étudiants d’être orientés dans la bonne direction et d’avoir une vision juste du marché. Le projet de fin d’études à effectuer en groupes (DMP) a également été l’un des éléments majeurs qui, je pense, m’ont permis d’évoluer professionnellement. C’était un vrai challenge de travailler à 5 sur un tel projet pendant 9 mois et aujourd’hui je ressors grandie après une telle année.

En quoi vos compétences acquises vous ont été utiles pour entrer dans le monde professionnel ?
Cette année à Sup de Luxe m’a permis de gagner en confiance en moi, et à travers certains cours et exercices, je me suis même découverte des talents cachés, devenus par la suite des compétences que je peux mettre aujourd’hui à profit chez Hylink. Je ne compte en effet plus, le nombre d’ateliers et d’exercices en groupes que nous avons dû effectuer cette année, et qui ont été très formateurs. Ils permettent de sortir du cadre, de développer notre créativité, et finalement, de se découvrir des facettes de nous-mêmes que nous ne connaissions pas, et qui ne peuvent être que bénéfiques pour la suite. Par ailleurs, la persévérance est selon moi la clé de la réussite. J’ai toujours été ambitieuse quand il s’agit de mon parcours professionnel et je réalise aujourd’hui que tout vient à point à qui sait attendre (et à qui sait se donner les moyens d’atteindre ses objectifs).

Quel est le concept et les ambitions de Hylink Digital Solutions ? Expliquez-nous votre choix de carrière.
Nous sommes une agence de communication digitale chinoise et avons pour objectif d’accompagner les marques françaises, dans les secteurs du Luxe et de la Mode, dans leur développement en Chine. 50% des consommateurs chinois réaliseront leurs achats de produits de luxe en Chine d’ici 2025. Il est donc primordial pour nous d’accompagner les marques françaises tout au long de leur implantation en Chine, à travers notre connaissance du marché du luxe en Chine et de ses consommateurs. Les aider dans leur approche locale et dans leur ciblage, leur permettra d’éviter de commettre des erreurs irréversibles comme cela a été le cas pour Dolce & Gabbana en novembre dernier, ou encore très récemment pour Versace. Par ailleurs, en 2000, la population chinoise représentait 1% de la consommation mondiale de biens de Luxe. Désormais, elle pèse plus de 32% et devrait continuer sa croissance dans les mois à venir pour s’établir à 40% d’ici cinq ans. Ce n’est donc pas une population à négliger. Ma formation à Sup de Luxe a été une chance de plus pour moi de rencontrer des étudiants de nationalités différentes, et notamment beaucoup de Chinois, avec qui j’ai pu partager ma vision du luxe et du monde, et collaborer lors de certains projets liés au MBA. Il m’a donc paru évident de rejoindre Hylink pour d’une part, prolonger cette amitié franco-chinoise, et d’autre part, pour apporter ma pierre à l’édifice grâce à mes diverses expériences professionnelles dans le secteur du luxe et de la mode, et à ma connaissance du marché du Luxe en France.

Quel est votre plus beau souvenir de votre expérience Sup de Luxe ?
Pour en citer 2, je dirai les déplacements à Deauville et en Suisse. Le week-end à Deauville a permis une réelle cohésion au sein de la promotion, ce qui a été bénéfique pour la suite, car ça nous a permis de tous apprendre à nous connaître et à relâcher la pression des moments intenses, tous ensemble. Les 2 jours passés en Suisse étaient quant à eux complètement inédits ! On a eu la chance de se rendre au Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), un salon normalement réservé aux professionnels du secteur, et le lendemain nous avons visité la manufacture Cartier et avons pu voir les étapes de fabrication de certaines de leurs montres iconiques. 2 jours intenses et formidables !

Que peut-on vous souhaiter pour la suite de votre carrière ?
De poursuivre mon périple professionnel dans l’univers de la Mode et du Luxe, et bien sûr, d’être toujours autant épanouie et passionnée que je le suis maintenant